Information agricole par satellite
©CTA

TIC POUR L’AGRICULTURE

Information agricole par satellite

En octobre 2015, un consortium mené par le CTA a commencé à développer une série de produits d’information agricole accessibles aux abonnés via SMS et applications pour téléphones portables afin d’aider les agriculteurs ougandais à avoir accès à des services par satellite. Le projet, intitulé Market-led, User-owned ICT4Ag enabled Information Service (Services d’information ICT4Ag axés vers le marché et appartenant aux utilisateurs, MUIIS) fournit aux agriculteurs des services de conseils agricoles accessibles d’un simple toucher d’écran. Les services MUIIS incluent des prévisions météorologiques et des alertes, des astuces oiur la production agricole et la gestion des récoltes ainsi que des services financiers, par exemple des services d’assurance indexée pour les petits agriculteurs ougandais.

Alors que l’accès à des semences, des engrais et des produits agrochimiques de qualité et abordables est considéré comme essentiel pour améliorer la productivité et les revenus des petits exploitants des pays en développement, l’offre d’informations précises et en temps utile pour l’utilisation de ces intrants est souvent négligée.

Pour fournir aux agriculteurs des services de vulgarisation fondés sur les TIC, le consortium MUIIS combine l’expertise de sept partenaires clés des secteurs privé et public en déployant une approche multipartite innovante mais complexe. La chaîne (cercle) d’information MUIIS se compose de trois éléments : les données, les connaissances et l’information. Chacun d’eux est géré par des partenaires dédiés qui possèdent une expérience et une expertise dans la fourniture de ce type de produits, ce qui permet de s’assurer que les produits des différents maillons de la chaîne complètent les besoins des autres maillons.

Parmi ces partenaires, trois d’entre eux — le Centre de compétences eLEAF (eLEAF), EARS Earth Environment Monitoring (EARS-E2M) et aWhere Inc. — sont issus du secteur privé. Ils apportent créativité et innovation au projet afin d’assurer que MUIIS soit commercialisable à long terme, même lorsque le soutien des bailleurs de fonds aura pris fin.

Durant l’année 2016, le projet MUIIS a considérablement progressé. Les services de fourniture d’information agronomique et météorologique ont été mis en place, ainsi que les services d’assurance indicielle. Une plateforme permettant la diffusion de message SMS auprès des agriculteurs a été développée. Une évaluation des besoins a été également réalisée. L’objectif était de mieux cerner l’intérêt des agriculteurs pour ces produits MUIIS et de déterminer s’ils étaient prêts à les adopter et à payer pour y avoir accès. Le consortium a par ailleurs commencé à renforcer les capacités des agents responsables des services MUIIS (MUIIS Service Agents, MSA). Vingt MSA ont ainsi été formés pour assurer la collecte de données de référence et 184 autres, préalablement formés, ont commencé à former eux-mêmes des agriculteurs et des dirigeants agricoles.

L’initiative MUIIS a bénéficié d’une excellente couverture médiatique. La couverture par une chaîne de télévision locale ougandaise s’est doublée d’une importante couverture aux Pays-Bas, à la radio, dans la presse écrite et à la télévision. VPRO Media produit actuellement un documentaire sur le projet, et s’intéresse en particulier à la façon dont la robotique et l’intelligence artificielle peuvent améliorer l’agriculture.

Depuis la première semaine de mars 2017, plus de 30 000 agriculteurs, dont les profils étaient repris dans la base de données MUIIS, ont eu la possibilité de s’abonner au MUIIS Service Bundle, un paquet de services comprenant des alertes météorologiques, des conseils agronomiques et un système d’assurance indicielle contre la sécheresse. Un agriculteur paiera 14 000 shillings ougandais (3,5 €) par saison par acre de cultures de maïs, soja ou sésame pour ce paquet de services. Environ 100 000 agriculteurs devraient s’être vu proposer les services de MUIIS d’ici juin 2017.

Impact attendu

Un des principaux impacts attendus de MUIIS est la diminution de la vulnérabilité des producteurs alimentaires aux chocs climatiques, notamment les sécheresses, les nuisibles et les maladies. Grâce aux informations actuelles, précises et fiables fournies via MUIIS, les agriculteurs pourront prendre des décisions qui, à plus long terme, leur garantiront des rendements et des revenus durables. Si les événements climatiques sont à l’origine de pertes de récolte importantes, les producteurs alimentaires pourront faire jouer une assurance récolte qui leur garantira une compensation suffisante et ainsi un niveau minimum de sécurité alimentaire.

Les données issues de l’évaluation des besoins montrent qu’en tant que bénéficiaires des services d’informations satellitaires, les agriculteurs seront prêts à payer pour ces services et produits d’information, comme ils le font pour d’autres intrants, par exemple les semailles et les engrais.


Pour en savoir plus sur MUIIS, suivez @MUIIS_U sur Twitter et visitez le portail du projet http://muiis.cta.int (en anglais uniquement). Le portail propose aussi un aperçu utile des sept principes de MUIIS : http://www.cta.int/fr/article/2016-06-29/les-sept-principes-du-projet-muiis.html.